Annulation gratuite
Paiement sans frais
Centre d'appels dédié

Louer une voiture à Sofia

Récupérez votre voiture de location à l’aéroport de Sofia et découvrez une capitale européenne pleine de promesses, disposant de certaines des meilleures installations de sports d’hiver sur le pas de sa porte.

Sofia en 60 secondes

L'image
« Avec ses centres commerciaux huppés, ses hôtels cinq étoiles et sa vie nocturne animée, Sofia est une capitale moderne et cosmopolite capable de rivaliser avec celles de l’Europe de l’Ouest. »

la réalité
Sofia jouit de l’excitation propre à toute destination en pleine ascension, mais elle possède aussi une variété de sites, parmi lesquels des mosquées turques ou des monuments communistes, pour vous rappeler sa riche histoire.

l’atmosphère
Si la prospérité nouvelle apportée par l’entrée dans l’Union européenne se sent en ville – les boutiques branchées et les hôtels de luxe poussent comme des champignons – la capitale bulgare sait développer sa modernité sans mettre en péril son patrimoine culturel.

l’accueil
Les résidents de Sofia sont des Européens par excellence. Lorsque le soleil brille, vous les trouverez se baladant dans les rues et bavardant à la terrasse des cafés.

la météo
Si Sofia jouit d’un climat méditerranéen en été, ses hivers sont terriblement froids. Mais que cela ne vous rebute pas : avec les montagnes à deux pas et de fortes chutes de neige en saison, la capitale bulgare est une destination de choix pour un séjour au ski.

la spécialité
Si, dès le matin, votre estomac crie famine, engloutissez une banitsa, une pâtisserie fourrée au yaourt ou au fromage.

la célébrité
La pin-up des échecs, ancienne championne du monde, Antoaneta Stefanova a perfectionné ses tactiques à Sofia.

le saviez-vous ?
En 2009, la Bulgarie a obtenu la deuxième place des destinations de sports d’hiver offrant le meilleur rapport qualité/prix au classement établi par le service des postes britanniques.

ils en parlent
« Capitale de la Bulgarie seulement depuis 1879, Sofia garde de précieux témoignages de son histoire : vestiges romains et médiévaux, mosquées, édifices de style austro-hongrois, constructions monumentales de l’époque stalinienne et surtout fresques sublimes de l’église de Bojana. Avec ses musées, ses agréables parcs, son appétit de vivre et son atmosphère indubitablement orientale, elle mérite bien qu’on s’y attarde quelques heures... » – Le Guide Vert Michelin

4 sites à voir en voiture…

Viterbe

Si Rome n’a pas assouvi vos besoins en Histoire, rendez-vous à Viterbe, où vous trouverez encore plein de sites antiques et médiévaux à admirer.

Comment s’y rendre ?

Sortez de Rome au nord par la SS2, puis empruntez la SP1. Viterbe se trouve à 92 km environ de la capitale.

Frascati

Le rythme effréné de Rome peut parfois s’avérer fatiguant. Perchée dans les collines voisines, la ville de Frascati vit sur un tempo moins rapide et offre un répit bienvenu.

Comment s’y rendre ?

Frascati se trouve à 21 km environ au sud-est de Rome, le long de la SS215.

Ostie

Au temps béni de son âge d’or, il y a fort longtemps, cette ville à l’embouchure du Tibre était le principal port de Rome. Ses impressionnantes ruines témoignent de son importance pour l’Empire.

Comment s’y rendre ?

Roulez 24 km environ en direction du sud-ouest depuis le centre-ville sur la SS8, qui vous conduit directement à Ostie.

Tivoli

Quand Hadrien n’était pas occupé à construire des aqueducs à Lyon, on pouvait le trouver profitant d’un moment de détente dans le cadre luxueux de la Villa Adriana, dont vous pourrez explorer les ruines à Tivoli.

Comment s’y rendre ?

Empruntez l’A24 en direction de l’est depuis le centre-ville, puis suivez pendant 35 km environ les panneaux jusqu’à Tivoli.

5 sites à voir...

Il est difficile de passer à côté des dômes dorés de la gigantesque cathédrale de Sofia. Par beau temps, on peut les voir scintiller de n’importe où en ville.

Où se garer :
Vous pouvez laisser votre voiture de location sur la place Saint-Alexandre-Nevsky ou près du palais national de la culture.

Autre site emblématique de la capitale, ce théâtre national de 750 places est un majestueux bâtiment dont le parvis est agrémenté de superbes fontaines et de plaisants espaces verts.

Où se garer :
Garez-vous dans la rue Knyaz Aleksandar I ou près du palais national de la culture.

Ce jardin, agréable havre de paix idéal pour s’écarter de l’effervescence du centre, est un endroit très apprécié des joueurs d’échecs.

Où se garer :
Des places sont disponibles dans les rues alentour ou près du palais national de la culture.

Achevée en 1576 par les Ottomans, la mosquée des Bains de Sofia est l’une des plus anciennes d’Europe. Comme elle est bâtie au-dessus de thermes, vous pouvez voir sur ses façades la vapeur qui s’échappe des conduits d’aération.

Où se garer :
Vous pouvez stationner près du palais national de la culture.

Le NDK, comme on l’appelle ici, est l’un des plus grands centres d’expositions européens. Il est installé dans un somptueux parc de loisirs ayant pour toile de fond le spectaculaire mont Vitosha..

Où se garer :
Sur place, un parking attend votre voiture de location.

4 sites à voir en voiture…

Viterbe

Si Rome n’a pas assouvi vos besoins en Histoire, rendez-vous à Viterbe, où vous trouverez encore plein de sites antiques et médiévaux à admirer.

Comment s’y rendre ?

Sortez de Rome au nord par la SS2, puis empruntez la SP1. Viterbe se trouve à 92 km environ de la capitale.

Frascati

Le rythme effréné de Rome peut parfois s’avérer fatiguant. Perchée dans les collines voisines, la ville de Frascati vit sur un tempo moins rapide et offre un répit bienvenu.

Comment s’y rendre ?

Frascati se trouve à 21 km environ au sud-est de Rome, le long de la SS215.

Ostie

Au temps béni de son âge d’or, il y a fort longtemps, cette ville à l’embouchure du Tibre était le principal port de Rome. Ses impressionnantes ruines témoignent de son importance pour l’Empire.

Comment s’y rendre ?

Roulez 24 km environ en direction du sud-ouest depuis le centre-ville sur la SS8, qui vous conduit directement à Ostie.

Tivoli

Quand Hadrien n’était pas occupé à construire des aqueducs à Lyon, on pouvait le trouver profitant d’un moment de détente dans le cadre luxueux de la Villa Adriana, dont vous pourrez explorer les ruines à Tivoli.

Comment s’y rendre ?

Empruntez l’A24 en direction de l’est depuis le centre-ville, puis suivez pendant 35 km environ les panneaux jusqu’à Tivoli.