Annulation gratuite
Paiement sans frais
Centre d'appels dédié

Louer une voiture à Rome

Comme tous les chemins mènent à Rome, il est facile d’accéder en voiture au riche patrimoine historique de la capitale italienne. Récupérez votre voiture de location à l’aéroport de Rome et en route !

Rome en 60 secondes

L'image
« Oubliez Athènes, Rome est LE berceau de la civilisation occidentale et possède les monuments pour le prouver. Si vous n’êtes pas convaincus, peut-être souhaiteriez-vous en débattre avec un gladiateur dans l’arène du Colisée ? »

la réalité
Il est peu probable que vous tombiez nez-à-nez avec un colosse en armure, à moins d’aller au musée. En revanche, vous allez assurément faire face à certains des plus anciens monuments d’Europe.

l’atmosphère
Si l’Histoire imprègne ses quartiers, Rome n’en demeure pas moins une cité moderne et vivante semblant évoluer dans un état de chaos permanent qui vous laissera euphoriques, et, probablement, épuisés.

l’accueil
Les Romains sont bruyants et exubérants, et vous les rencontrerez fréquemment chevauchant leurs scooters de façon complètement erratique. Si vous réussissez à ne pas vous faire faucher, vous les trouverez plutôt sympathiques.

la météo
La plupart des autochtones quittent la ville en août – or, si les habitués n’arrivent pas supporter la chaleur, il semble peu probable que vous y arriviez. Un séjour printanier devrait vous permettre d’effectuer vos visites sans baigner dans un océan de transpiration.

la spécialité
L’amour des Romains pour la gastronomie est tel qu’il mériterait bien une psychanalyse. Laissez-vous tenter par des penne all’arrabbiata, un plat de pâtes dans lequel le piment joue un rôle détonnant !

la célébrité
Les magazines people auraient fait fureur ici s’ils avaient existés voici 2 000 ans. Tous les grands noms de l’Antiquité sont réunis à Rome : Jules César, Néron, Virgile ainsi que de nombreux gladiateurs bien bâtis.

le saviez-vous ?
Les Romains de l’Antiquité avaient un don pour le BTP. Tous les réseaux routiers qu’ils ont construits rejoignent la capitale, d’où l’expression « Tous les chemins mènent à Rome ».

ils en parlent
« Tant que durera le Colisée, Rome durera ; quand le Colisée tombera, Rome tombera, et avec Rome, le monde. » – Le poète Lord Byron.

4 sites à voir en voiture…

Viterbe

Si Rome n’a pas assouvi vos besoins en Histoire, rendez-vous à Viterbe, où vous trouverez encore plein de sites antiques et médiévaux à admirer.

Comment s’y rendre ?

Sortez de Rome au nord par la SS2, puis empruntez la SP1. Viterbe se trouve à 92 km environ de la capitale.

Frascati

Le rythme effréné de Rome peut parfois s’avérer fatiguant. Perchée dans les collines voisines, la ville de Frascati vit sur un tempo moins rapide et offre un répit bienvenu.

Comment s’y rendre ?

Frascati se trouve à 21 km environ au sud-est de Rome, le long de la SS215.

Ostie

Au temps béni de son âge d’or, il y a fort longtemps, cette ville à l’embouchure du Tibre était le principal port de Rome. Ses impressionnantes ruines témoignent de son importance pour l’Empire.

Comment s’y rendre ?

Roulez 24 km environ en direction du sud-ouest depuis le centre-ville sur la SS8, qui vous conduit directement à Ostie.

Tivoli

Quand Hadrien n’était pas occupé à construire des aqueducs à Lyon, on pouvait le trouver profitant d’un moment de détente dans le cadre luxueux de la Villa Adriana, dont vous pourrez explorer les ruines à Tivoli.

Comment s’y rendre ?

Empruntez l’A24 en direction de l’est depuis le centre-ville, puis suivez pendant 35 km environ les panneaux jusqu’à Tivoli.

5 sites à voir...

Ne vous voilez pas la face, vous devrez partager votre expérience avec des centaines d’autres touristes, mais aucune visite à Rome ne saurait être complète sans un petit tour au Colisée.

Où se garer :
Vous trouverez un grand parking souterrain sur la Piazzale dei Partigiani. Il coûte environ 0,77€/heure. Vous pourrez ensuite faire le trajet en métro (deux stations seulement) ou à pied pour profiter des autres grands sites archéologiques situés sur le chemin.

La plupart des gens peignent leurs plafonds au rouleau, espérant avoir fini la première couche à temps pour regarder le foot. Michel-Ange, lui, l’a fait au pinceau, et ça se voit.

Où se garer :
Le parking à étages Terminal Gianicolo est très bien placé pour visiter le Vatican. Des passages souterrains vous conduisent ensuite place Saint-Pierre, et de là, vous rallierez rapidement à pied la chapelle Sixtine.

Le Panthéon a très bien vieilli. Âgé de plus de 2 000 ans, il peut encore accueillir plus de personnes que n’importe quelle structure avec un dôme plus jeune en ville.

Où se garer :
Le Panthéon se trouve au cœur de la ZTL (zone à trafic limité) ; vous ne pourrez donc pas vous en approcher en voiture, sauf s’il est sur le chemin de votre hôtel. Allez-y plutôt à pied depuis la fontaine de Trévi.

On dit que si vous lancez trois pièces par-dessus votre épaule gauche avec votre main droite, évidemment, dans cette fontaine de style baroque, la chance vous est assurée !

Où se garer :
Le parking Parcheggio Ludovisi, situé Via Ludovisi, est à cinq minutes à pied de la fontaine de Trévi. Il coûte environ 2€/heure jusqu’à cinq heures de stationnement. Le tarif est ensuite dégressif.

Vous devrez gravir 138 marches pour aller de la Piazza di Spagna à l’église de la Trinité-des-Monts (Trinità dei Monti) – il vaut donc mieux y aller le matin tant que vous n’avez pas encore épuisé votre énergie.

Où se garer :
Pouvant accueillir près de 2 000 véhicules, le parking à étages ParkSi de la Villa Borghèse est le choix le plus sûr de Rome. Les trois premières heures coûtent 1,30€/heure. Les heures supplémentaires sont facturées 1€/heure.