Annulation gratuite
Paiement sans frais
Centre d'appels dédié

Louer une voiture à Dublin

Des Irlandais aux yeux pétillants vous accueillant à bras ouverts dans la capitale de l’île d’Émeraude. Voici ce qui vous attend lorsque vous prendrez place au volant de voiture de location..

Dublin en 60 secondes

l'image
« L’influence culturelle de Dublin est tellement importante que nous faisons passer Athènes pour Évry-Ville-Nouvelle. Combien de cités ont donnée naissance à autant de Lumières telles que James Joyce, Oscar Wilde, George Bernard Shaw ou encore Bono ? »

la réalité
Si Dublin renferme une profusion de musées, galeries d’art et sites historiques, elle n’est pas seulement peuplée d’intellectuels. Cette ville sait se divertir et l’esprit du craic aide facilement à oublier toute envie de culture.

l’atmosphère
Que vous vous y rendiez pour faire des visites, du shopping ou simplement pour profiter d’une vie nocturne animée, il y a de fortes chances pour que vous passiez un excellent séjour à Dublin.

l’accueil
Dublin est l’une des villes les plus jeunes d’Europe. Mais ne vous attendez pas à rencontrer beaucoup de groupes d’ados habillés de sweats à capuche – la plupart des jeunes viennent ici pour fréquenter l’une des nombreuses universités et facultés de la ville.

la météo
Dublin n’est pas réputée pour son climat méditerranéen, donc pensez à prendre des pulls et un parapluie.

la spécialité
Seules quatre ou cinq huitres contiennent votre apport journalier recommandé en fer, calcium et zinc. Une option moins équilibrée est la coddle de Dublin : bacon, saucisses, pommes de terre et oignons cuits à la vapeur et mis à mijoter dans une marmite.

la célébrité
Bien avant d’interpréter dans Miami Vice un flic affublé d’une coupe mulet et fan de Phil Collins, le Dublinois Colin Farrell avait raté l’audition pour rejoindre le crooner très propre sur lui Ronan Keating dans le groupe Boyzone.

le saviez-vous ?
Dublin est la ville ayant accueilli le plus grand nombre de fois (sept) le concours de l’Eurovision. Les effets à long terme sur la population d’une telle exposition à de la pop européenne restent encore à déterminer.

ils en parlent
« Dublin est une ville pétrie de contradictions : catholique et anglicane, celtique sous des dehors classiques, populaire et cossue. (...) Si la vitalité de Dublin ne s’est jamais démentie, comme en atteste l’exceptionnelle fécondité de ses écrivains et de ses poètes, la nouvelle prospérité de l’Irlande se manifeste aujourd’hui de façon éclatante. » – Le Guide Vert Michelin

4 sites à voir en voiture…

Howth Head

Howth est un cap vallonné situé juste au nord de Dublin. Grimpez jusqu’à son sommet et, si le temps est dégagé, vous apercevrez le mont Snowdown par-delà la mer d’Irlande, au Pays de Galles.

Comment s’y rendre ?

Empruntez la R105 vers le nord pour sortir du centre-ville et continuez pendant environ 11 km.

Monts Wicklow

Pour une évasion complète, rendez-vous aux monts Wicklow, situés juste au sud de Dublin. Admirez la cascade Powerscourt – la plus grande d’Irlande – et escaladez le Kippure, le plus haut sommet du comté.

Comment s’y rendre ?

Dirigez-vous vers le sud sur la R114, qui devient ensuite la R115. Les monts Wicklow se trouvent à environ 45 km du centre-ville.

Johnnie Fox’s

Mettez le cap sur le Johnnie Fox’s dans les montagnes de Dublin – c’est le pub le plus élevé d’Irlande ! Attention au retour : vous pèserez probablement bien plus lourd après votre orgie de fruits de mer !

Comment s’y rendre ?

Partez au sud sur la R114 et continuez sur la R115. Bifurquez ensuite à gauche pour prendre la R116, qui vous mène à Glencullen, à 13 km environ de Dublin.

Baie de Killiney

En vous promenant le long de la plage de Killiney, au sud de Dublin, vous pourriez bien croiser un de ses célèbres résidents. Bono, The Edge, Enya et Van Morrison figurent au registre de ses habitants.

Comment s’y rendre ?

Suivez la côte à l’est de Dublin sur la R118 en direction de Killiney.

5 sites à voir...

Cet édifice du XIIe siècle en périphérie de Dublin a connu son lot d’aventures au fil des ans. En 1690, 14 membres de la famille Talbot s’y sont attablés pour petit-déjeuner avant la bataille de la Boyne, d’où aucun d’entre eux n’est revenu.

Où se garer :
Conduisez votre voiture de location dans l’un des trois parkings gratuits du château et laissez-la aussi longtemps que vous voulez.

Que vous fassiez ou non la différence entre Monet et Manet, vous apprécierez la galerie d’Art moderne Hugh Lane. Si vous pensez être bordélique, faites donc un tour du côté de la reconstitution de l’atelier de Francis Bacon.

Où se garer :
Des places de stationnement limitées à horodateurs sont disponibles dans Parnell Square North et dans la rue Parnell. Le dimanche, vous pouvez vous y garer gratuitement jusqu’à 14h00.

Réponse dublinoise aux Champs-Élysées, cette artère a été le foyer de l’insurrection de Pâques de 1916. En achetant des timbres au bureau de poste général, pensez à regarder l’endroit où les rebelles irlandais ont tenu tête aux forces britanniques.

Où se garer :
Le parking d’Abbey Street se trouve juste à côté de la rue O’Connell. Il offre un emplacement très pratique pour tous les sites centraux de Dublin.

La bibliothèque de l’université Trinity College contient environ 4,5 millions de livres, que vous ne lirez probablement pas d’une seule traite. S’il y en a un que vous ne devez manquer sous aucun prétexte, c’est le Livre de Kells.

Où se garer :
Vous ne trouverez aucun parking dans le campus de l’université, mais vous pouvez laisser votre voiture de location au parking Setanta Place de la rue Molesworth.

Si vous avez un faible pour la Guinness, vous serez probablement enchantés par cet endroit. Sinon, ne serait-ce que pour la vue à 360 degrés sur la ville depuis le bar du septième étage, la visite est intéressante.

Où se garer :
Le stationnement est gratuit dans le parking pour les visiteurs, dans la rue Crane à proximité. Si votre voiture est déjà garée dans le centre-ville, le Storehouse est rapidement accessible à pied.